Culture

Nous sommes persuadés que le vin ne peut se faire sans une grande qualité du raisin. A partir de là, tout est fait pour obtenir un fruit sain et goûteux. La culture des sols, une taille courte, un ébourgeonnage sévère et l’utilisation de produits les plus naturels sont pour cela des atouts. Le vignoble bourguignon est, comme chacun le sait, particulièrement morcelé; ainsi, plus que tout, une présence lors des différents travaux et une observation régulière dans les différents terroirs permettent la récolte de fruits juste mûrs qui donneront des vins pleins, équilibrés et précis.

Vinification

Pour un respect maximum du raisin, la vendange est entièrement faite à la main.

Les blancs sont lentement pressés et mis en fûts le lendemain après un léger débourbage. C’est en cave que commence la fermentation alcoolique. La fermentation malolactique terminée, les vins resteront sur lies jusqu’aux vendanges suivantes et ils finiront leur élevage en fûts ou en cuve suivant les appellations. L’ultime étape est la mise en bouteille qui a lieu entre novembre et mars en tenant compte des cycles lunaires.

Les rouges sont, eux, égrappés et subissent une macération à froid. La fermentation se fait également sans levurage et les vins mûrissent aussi en fûts de chêne pendant douze à seize mois.